Quelle est la durée du préavis quand on quitte un CDI ?

Publié le : 23 mai 20224 mins de lecture

Le respect du délai de préavis est important lorsqu’un salarié décide de quitter son emploi en démissionnant de son CDI. Selon le secteur d’activité dans lequel se trouve l’entreprise, la durée de ce préavis peut être très variable. Cependant, un salarié peut également bénéficier d’une dispense, dans certains cas. Pour cela, découvrez la durée du préavis dans le cas où vous souhaitez rompre un CDI.

Démissionner d’un CDI

Un salarié en CDI a le droit de quitter son entreprise, mais doit respecter certaines règles. Parmi ces obligations légales à honorer impérativement, on peut citer le préavis. C’est la période pendant laquelle le salarié qui a donné sa démission continue à exercer et à garantir l’ensemble de ses fonctions au sein même de la société. Cela ainsi est valable pour tous employés souhaitant quitter leur contrat avant le terme de celui-ci. En effet, le salarié peut mentionner sa date de départ effectif dans sa lettre de démission. Par contre, il doit veiller à ce que le délai soit honoré entre la date de réception du courrier et la date de démission.

Respecter la durée de préavis

Dans le cas général et selon le code de travail, un contrat de travail peut prévoir un préavis de démission. Celui-ci s’applique lorsque sa durée est nettement plus restreinte que celle qui est prévue par la convention collective en vigueur. Par contre, la durée du préavis peut aussi être fixée par les usagers pratiqués quand un salarié quitte un CDI dans le métier. D’ailleurs, il est aussi à noter que cette durée est fixée par la convention collective. En outre, la durée calendaire du préavis demeure la même pour un salarié travaillant à temps plein et un employé à temps partiel. Cette durée est généralement d’un mois pour les salariés et de trois mois pour les cadres.

Concernant le calcul de la durée de préavis

Le préavis s’applique essentiellement quand le salarié quitte son poste en rompant son contrat CDI après la période d’essai. Son calcul tient compte de la durée du contrat et de la durée effectuée. Ainsi, la durée totale du préavis est chiffrée en jours ouvrés. Par contre, elle ne peut pas être inférieure à une journée. Bien évidemment, le préavis commence le jour où le salarié démissionne. Pourtant, le mode de calcul est souvent différent en fonction du secteur vu que la loi ne fixe pas de délai précis. Par conséquent, la durée du préavis en cas de démission n’est pas fixe. Chaque secteur a sa méthode pour chiffrer cette période.

Plan du site